Accueil ::> L’Etablissement ::> Edito ::> Qui était Jean Monnet ? ::> Jean Monnet

Jean Monnet

par Administrateur.
Mis à jour le dimanche 31 août 2014

« Nous ne coalisons pas des états, nous unissons des hommes. »

Jean Monnet

Je suis né à COGNAC le 9 novembre 1888 dans une famille de négociants...

A seize ans, j’étais déjà un voyageur...
J’allais vivre dans une famille de négociants en vins, celle de notre agent à Londres...
J’allais à Winnipeg visiter nos clients, hommes rudes dans un climat rude...
Je rencontrai là-bas un peuple dont l’occupation n’était pas de gérer ce qui existait,
mais de développer, sans trève...
En 1914... je compris que les alliés n’avaient pas prévu d’organisation commune dans le domaine de l’économie...
Envoyé à Londres, je contribuerai à réaliser un pool de navires et d’approvisionnement en matières premières qui permit de surmonter en 1917 le péril de la guerre sous-marine...
En 1919 je participai à la création de la Société des Nations...

L’Europe était un champ de ruines. Je travaillai de mon mieux à son relèvement, en Sibérie, en Autriche, en Pologne, en Roumanie...
J’avais pris le goût des affaires internationales. D’abord je dirigeai une grande banque américaine à San Francisco.
Puis j’allai en Chine, conseiller Chang HaiChek qui voulait faire entrer son pays dans le XXe siècle... - J’étais à Londres en 1940 quand De Gaulle y arriva.
Ensemble, avec Churchill, nous tentâmes de garder le gouvernement de la France aux côtés des alliés.
Mais l’armistice fut signé et je partis aux Etats Unis pour animer le Victory Program du président Roosevelt...

En 1945 je retrouvai la France, très affaiblie au sortir de la guerre. Il fallait reconstruire, mais surtout moderniser l’équipement productif...
Ce fut le premier Plan qui réunit les représentants des industriels, des syndicalistes, des agriculteurs, plus de mille personnes qui fixèrent en commun des objectifs ambitieux pour la France...
En 1950, nous avions dépassé nos objectifs...
Déjà le problème de l’Europe se posait. Je ne voyais qu’un remède, nous lier sans retour avec l’Allemagne dans une entreprise solidaire à laquelle nos autres voisins se joindraient. Ainsi serait créé un grand espace européen de prospérité et de paix...

Un traité est signé à Paris en 1951...
la Haute Autorité s’intalle Luxembourg le 10 août 1952...
Comme président de la Haute Autorité, je mets sur pied avec mes collègues la première institution européenne dotée de pouvoirs suprationaux... En 1954...
Je fonde le Comité d’Action pour les Etats Unis d’Europe...
Marché commun... Eurotom
Pendant vingt ans nous luttons pour approfondir et élargir notre union européenne...
En 1975, je me suis retiré dans ma maison d’Houjarray pour écrire mes Mémoires”.

Jean MONNET est mort à Houjarray (Yvelines) en 1979 à 91 ans.

Extraits de la plaquette éditée par l’Association des amis de Jean MONNET - 61, rue des bellefeuilles - 75116 PARIS.

  • Mis à jour le dimanche 31 août 2014
    (JPEG – 8 ko)

Liens institutionnels